C’est l’histoire d’un mec…

karim-benzema-c-fete-avec-ses-co-equipiers-la-victoire-de-l-equipe-de-france-de-foot-le-19-novembre-2013-contre-l-ukraine_4532010« c’est de l’autre côté que ça se passe Mathieu »

Mercredi 20 novembre 2013, lendemain de qualification pour une Coupe du monde au Brésil. Il est 9h15 et à la machine à café, les « c’était écrit » et autres « j’en étais sûr qu’ils allaient le faire » pleuvent: Nicolas a la gouache et fait partager sa science. France 3-0 Ukraine, le coaching gagnant de Deschamps, le but de Benzema, le billet pour Rio, etc; tout ça il l’avait annoncé. Par manque de temps, il avait zappé d’aller sur Betclic pour parier sur la grosse cote des Bleus. Symbole d’une semaine malchanceuse qui l’avait vu faire marche arrière devant les 25 euros demandés par la FNAC pour assister à l’évènement au Stade de France et vivre sa passion à fond.

Au boulot, les sceptiques soupçonnent Nicolas de se faire mousser, lui qu’on avait pas entendu en début de semaine suite à son weekend difficile. Pas un mot, même pas sur la présence d’Abidal ou l’absence de Cabaye. Mais Nico « l’avait dit » et ne manque pas de culot: il regarde de haut ceux qui doutaient, leur rappelle que ce n’était que l’Ukraine en face et leur précise qu’il faut toujours y croire. Nicolas connait le football et savait que la situation allait se retourner: « le football est le sport de légende par excellence car chaque match est différent et la vérité d’hier n’est pas celle du lendemain. C’est ça le ballon rond, tout est possible » est son lieu commun préféré. Avoir honte? Jamais, ce n’est même pas son soucis, après tout lui est qualifié et a toujours soutenu les Tricolores. Pour preuve, il a posé des heures à récupérer ce soir pour aller prendre le maillot de l’Équipe de France floqué Mamadou Sakho. Son premier depuis celui de Ribéry en 2006. Sur le chemin, dans le métro, il lira L’Équipe qu’il n’avait plus acheté depuis la finale de la Coupe du monde Italie/France.

Il est toujours facile de venir fanfaronner après la victoire. Les faits sont là: après la défaite en Ukraine, peu de supporters y croyaient. Sur le match aller en lui-même, ça leur laissait un espoir infime. Dès lors, tous se demandaient comment ils allaient suivre un Mondial sans leur sélection de cœur. Mais Nico lui savait !!! Il pourrait se dire que les journalistes n’ont fait que leur travail en disant que l’Équipe de France avait raté son match à Kiev. Que dire d’autre après tout? Les Bleus furent tout sauf dangereux en première-temps, à la ramasse totale en deuxième dans l’intensité, ridicules dans les réactions d’après-match; bref il était difficile d’attendre des commentaires positifs d’une corporation qui se régale des échecs de ceux qu’elle adore mettre tout en haut de l’affiche.
C’est pourquoi au coup de sifflet final, Nico a pris son Iphone pour rappeler, via Twitter, à certains journalistes qu’on ne juge pas un duel avant la fin et qu’il ne faut jamais tirer des conclusions à la mi-temps d’une confrontation aller-retour. Bon en 2009, Nicolas avait mis ce principe de côté suite au match aller de barrage en Irlande mais à l’époque « c’était différent« .
Nicolas est aussitôt retweeté par d’autres fanatiques qui préfèrent célébrer la victoire dans la haine en insultant autrui plutôt que d’être heureux avant tout.

Dorénavant Nicolas attend de pied ferme le tirage au sort le 6 décembre pour mieux se projeter en juin prochain, où il passera ses soirées à vibrer pour « SON » équipe. Sans savoir qu’il n’est pas le seul Nicolas en France…

JB

Publicités

4 commentaires on “C’est l’histoire d’un mec…”

  1. François dit :

    Belle tournure, mais j’aurais aimé q’au « parcours d’un supporter comme un autre », se mêlent d’autres observations sur la double confrontation, + de rappels de faits historiques, une comparaison avec la synergie Equipe/supporters dans d’autres pays etc…
    Cordialement.

    • coup2sport dit :

      Merci.
      J’ai volontairement axé mon billet sur CE type de supporter.
      Avec la Coupe du monde, il y aura pas mal de choses à dire et j’aborderai notamment le cas des supporters.
      Pour les doubles confrontations, je ne vois pas bien ton propos: peux-tu m’expliquer?

      • François dit :

        En fait, il y a des éléments sur la double confrontation, le score du match retour, le nom des buteurs, l’entraineur, des commentaires sur la composition, la physionomie du match aller, etc…

        Mais si on lit cet article un peu plus tard, avec peu de connaissances sur le foot ou sur cette confrontation en particulier, on peut passer à coté du choix de « Sakho » pour le flocage du maillot par exemple, un ajout de l’info « qui inscrivait le doublé » intégré avec style n’aurait pas été de trop selon moi.
        De même l’enjeu du 3-0 n’est suffisamment mis en avant, car on ne rappelle pas le score du match aller dans ce billet, et donc le contexte.

        C’est un peu plus de précisions plutôt que j’aurai du dire pour la double confrontation.

        Car là ou tu amènes subtilement d’un coté, des infos type « prix du billet » (auquel aurait pu se coupler taux de remplissage du stade) qui sont un + autour de l’argumentation axée sur l’état d’esprit autour du match.
        D’un autre, il manque quelque grosses infos basiques que d’autres plus flemmard auraient calés dans une parenthèse accompagné d’un « ndlr ».

        Mais c’est un billet de blog spécialisé, donc à courte durée de vie et s’adressant plutôt à des connaisseurs, donc finalement ma remarque n’a que peu d’intérêt… lol

      • coup2sport dit :

        Ok, je vois ce que tu veux dire.
        Sincèrement, je pense que ce match va marquer le football français.
        C’est vrai que j’aurais pu développer un peu plus, notamment sur Sakho avec le côté Thuram où certains le voient déjà comme un grand alors qu’il n’a concrètement réussit qu’un match.
        Pour info, il restait des places dans 16 catégories et ils ont baissé les prix le dernier weekend car ils voyaient que ça vendait pas: ya pas à dire, Nicolas préférait regarder le match à la télé 😉


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s