NBA 2013-14: Northwest Division

untitled1_gdpjsLove Actually

Denver Nuggets
La perte d’Iggy risque de se faire énormément sentir au fil de la saison. Gros défenseur, le néo-Warriors apportait dans tous les compartiments du jeu et le remplacer semble mission impossible. Ajoutez les départs de Kosta Koufos et Corey Brewer ainsi que celui de George Karl et voilà les Nuggets qui prennent un nouveau départ. Alors oui JJ Hickson peut faire souvent du double-double, oui Randy Foye mettra sa dizaine de points et oui Nate Robinson va apporter sa folie mais il semble logique de voir le Denver de Brian Shaw ne pas refaire une saison aussi bonne que 2012-13.

Minnesota Timberwolves

Au niveau de la poisse, les Wolves ont battu des records l’an passé. Une pluie de blessures dans un effectif prometteur mais en construction, ça ne pardonne pas. Les loups vont-ils enfin mordre cette année? Avec Ricky Rubio en maestro, Derrick Williams à l’aile et la doublette Love-Pekovic sous les panneaux, on peut y croire. Surtout que Kevin Martin débarque pour apporter du scoring et Corey Brewer ramène sa défense.
Mais encore une fois, tout dépendra de Kevin Love: taxé de « joueur surcôté  » sur l’ensemble des forums français de basket, KL42 va enchainer les doubles-doubles comme on respire. Don’t be mad.

Oklahoma City Thunder

Il y a deux ans, l’avenir semblait promis à OKC. Mais comme souvent en sport, tout va très vite et certains paramètres ne sont pas prévisibles: défaite contre Miami en finale NBA 2012, départ de James Harden dans la foulée et blessure de Westbrook au début des playoffs 2013. Résultat, Kevin Durant voit son statut d’éternel numéro 2 grandir de jour en jour. Plus gênant encore, le Thunder ne fait plus aussi peur. Certes l’équipe ira sans trop de problèmes en playoffs grâce à l’incroyable talent de ses deux superstars et au vécu de son effectif; mais l’absence en début de saison de Westbrook complique les choses et la possibilité de voir OKC éliminer au 1er tour est réelle. Car même si Kevin Martin n’a pas été sensationnel l’an passé, sa perte n’a pas été comblé et le scoring ne repose toujours que sur deux joueurs. Serge Ibaka devra donc se bouger offensivement tous les soirs, Reggie Jackson continuer de progresser, Jeremy Lamb d’exister et le pataud Kendrick Perkins apprendre à jouer dans la partie du terrain adverse.

Portland TrailBlazers

Une des plus grosses déceptions de l’an passé. Seul Lamarcus Aldridge a tenu son rang, comme toujours. L’éclaircie est venu du magnifique Damian Lillard qui devra confirmer cette année, avec notamment une meilleure sélection de shoots. Et puis il y a Nicolas Batum… Auréolé de son statut de champion d’Europe, Batman va devoir apprendre la régularité et vite. Car Portland, qui vise clairement les playoffs, ne peut pas se contenter d’un match sur deux de la part de leur ailier titulaire.
Au rayon des nouveaux venus, on notera Mo Williams et Dorell Wright pour apporter de la menace extérieure. Enfin Robin Lopez remplace JJ Hickson, où comment gagner en cheveux ce que l’on perd en rebonds.

Utah Jazz

Reconstruction. Le staff des Jazz n’a pas hésité à annoncer la couleur. L’émergence ou non de Derrick Favors sera l’un des seuls intérêts de la saison d’Utah, sans oublier le rookie Trey Burke et les highlights du spectaculaire Gordon Hayward. On aura également un coup d’œil sur Enes Kanter, qui devrait gagner beaucoup de minutes. Mais quand on récupère Richard Jefferson et Andis Briedins, on se dit que l’année sera longue chez les mormons.

JB

Publicités

2 commentaires on “NBA 2013-14: Northwest Division”

  1. Pas vraiment envie de rentrer dans la polémique, mais je fais parti de ceux qui voient Kevin Love comme une machine de stats et rien d’autre. Loin d’être bon en défense et malgré de beaux chiffres au scoring et au rebond, il pèse rarement sur les matchs. Cette année, il est en quête de rachat afin de prouver son salaire et son statut. OKC j’y crois pas un instant, ils peuvent terminer 1er de leur conférence, si Lamb ne justifie pas les attentes, ils vont prendre une gamelle, Westbrook ou pas.

    • coup2sport dit :

      Pour Love, il y a place au débat.
      Personnellement, je le trouve ahurissant, en 2011-12 il est juste All NBA 1st Team pour moi. Des matchs de maboul, clutch de partout et Minnesota était pas rodé. Capable de s’écarter, shoot fiable à 3pts et tout; c’était fort.
      De beaux chiffres? J’te trouve dur franchement, 20-15 ou 26-13 c’est plus que des beaux chiffres. Il a établit de sacré record.
      En défense, j’te l’accorde et d’ailleurs sa doublette avec Pekovic c’est vraiment pas ça. Il va falloir qu’il progresse.
      Mais sincèrement, je ne comprends pas comment on peut juste le réduire aux stats. Avec Team USA, on a vu son importance en sortie de banc. Et puis, il est jeune encore.

      Pour OKC, ok et Lamb donne pas confiance vraiment.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s