Tellement Pathétique

a7b24617ac0477c9a97be51210d68542ed517c80« me touche pas, j’suis pas une tapette »

 » J’étais énervé en première mi-temps, on jouait comme des tapettes «  Il est un peu plus de 23 heures hier soir, et Tony Parker se lâche au micro de Sport+. Après avoir réalisé une grande performance contre l’ogre espagnol, la star française du basket en a encore sous le capot pour venir faire un peu d’homophobie. Mais rassurez-vous, la France est qualifiée pour la finale des championnats d’Europe donc l’essentiel est franchement ailleurs. Sur twitter comme sur l’ensemble du net, il n’y a quasiment que du positif et la bavure du #9 est bien vite zappée.
Le Figaro se contente d’un simple « (sic) » pour appuyer les propos du meneur des Spurs. Pas mal pour un quotidien qui s’est régalé à publier des articles bien populistes et moralistes sur nos amis footballeurs qui, malgré un potentiel bêtise élevé, n’ont franchement pas atteint le niveau de TP.
Samyr Hamoudi, journaliste de BeIn Sport, a qualifié Parker de « warrior » et « true captain » suite à sa déclaration: vu qu’on est dans l’anglais, un no comment devrait suffire.
Fabrice Auclert, patron du site Basket USA et blogueur pour Yahoo, a tweeté « Tu sais que t’es en France quand les gens retiennent d’un exploit historique le mot « tapettes » #bullshit » Excuse-nous de réfléchir Fabulous Fab.
Car on sait surtout qu’on est dans la France du sport quand il n’y a plus de demi-mesure. Tu gagnes, tu peux tout te permettre; tu rates, tu n’as pas le droit au moindre écart. Sauf que là, on est au-delà d’un doigt sur la bouche après un but ou d’un manque de respect envers son coach. On sort du cadre du sport, on est dans l’homophobie pure, celle banalisée et qui devrait donc choquer. Oui mais Tony Parker, c’est celui qui fait manger donc on ne doit pas l’égratigner. Fauxclert et l’ensemble des médias, où l’art de mettre en avant l’exploit sportif pour mieux zapper la bavure humaine.
Qualification ou pas, les propos de Parker sont aussi grave qu’idiot, et il est triste de constater que la populace accorde bien plus d’importance à la victoire française qu’à cet interview. Triste mais pas surprenant. En effet dans le passé, David Douillet et Teddy Riner avaient déjà fait ippon avec ce terme, Parker s’offre lui un joli swish. Trois grands champions tout petit, paradoxe quand tu nous tiens.

Les supporters ont eux aussi mis leurs principes de côté, comme toujours quand le succès est au rendez-vous. Déferlement de joie (légitime après tant d’années de frustration) et même rigolade autour de la petite sortie de TP: après tout sur internet, on pourrait dire que c’est logique étant donné que la petite connerie est le maitre mot des réseaux sociaux. Mais voilà le hic: ces mêmes supporters sont pour la grande majorité ceux qui agitent comme des abrutis le drapeau du racisme dès qu’on vient critiquer les Karim B, Samir N ou Hatem BA. Là bizarrement aucun tollé, c’est « tapettes » donc ça glisse, c’est limite un bon qualificatif car cela démontre une force de caractère.
Après tout, quand on idolâtre des imbéciles…

Maintenant Parker viendra surement faire une annonce 100% langue de bois devant la presse en mettant en avant le moment d’excitation, de folie qui s’est emparé de lui pour justifier son erreur. Avec un peu de chance et dans une fabuleuse envolée lyrique, il nous expliquera qu’il « a des amis homosexuels »… Et à ce moment-là, le hashtag #Bullshit ne sera pas tweeté.
Enfin le principal c’est que l’équipe de France soit championne d’Europe dimanche soir. Une chose est sûre: pour ramener l’or, il ne faudra pas jouer comme des tapettes. Les supporters français peuvent compter sur TP pour le rappeler à ses coéquipiers.

JB

Publicités

8 commentaires on “Tellement Pathétique”

  1. vitchtheman dit :

    c’est votre article surtout qui est tellement pathétique…

  2. François dit :

    Un article bien écrit, et qui traite CERTES de soucis bien réel… MAIS…

    Certes, il y a bien souvent des réactions excessives sur les écarts de certains et moins sur ceux des autres, comme les exemples cités dans l’article.

    Certes, d’une manière générale la victoire ne devrait pas expier les péchés des gagnants comme par magie.

    Certes, TP à fait une erreur, car en tant que personnage public il se doit de ne pas contribuer à véhiculer une image caricaturée de l’homosexualité.

    Mais…

    Il s’agit bien ici d’une maladresse, d’un écart de langage, venant de la caricature populaire représentant l’homosexuel comme un personnage efféminé et chétif.
    Remplacez le terme « tapette » par « fillette », le résultat est identique, la polémique en moins.

    La volonté est ici d’imager le propos, l’utilisation d’un tel terme n’est pas une marque d’hostilité envers la communauté homosexuelle, ni un préjugé personnel de TP, il s’agit incontestablement d’une expression tristement populaire, tout le monde l’aura compris.

    Donc selon moi, une réaction doit bien avoir lieu ainsi qu’une mise au point, et il est normal de pointer du doigt cette mauvaise habitude.

    Mais de la à parler « d’homophobie pure » ; sous entendre qu’il faudrait accorder plus d’importance à l’interview qu’a la victoire, et parler de supporters qui laissent leurs principes de côté… Il y un pas, un double pas même dans le cas présent.

    N’oublions pas qu’une polémique qui prend une ampleur à l’évidence excessive, dessert souvent la cause défendu.
    Je me range ainsi du cotés des médias sur ce coup (et c’est rare) :
    Parlons en, mais n’exagérons pas.

    • coup2sport dit :

      Je suis d’accord avec beaucoup de choses que tu as écrit.
      Sauf que si je parle « d’homophobie pure », c’est parce que je précise qu’elle est banalisée. Et en l’occurrence, les évènements qui ont suivit ont confirmé mes propos, à savoir que TP a fait des excuses standard et que personne n’a relevé.
       » on jouait comme des nègres « , est-ce que ça aurait fait aussi peu de bruit? Non.

      Après tu as raison sur un point, c’est qu’une polémique qui prend de l’ampleur dessert la cause. Le soucis c’est que l’ampleur est inexistante à part sur ce modeste blog.
      L’équipe n’y a même pas fait allusion, et n’a sorti qu’une brève sur ses excuses. Comme tous les autres médias.
      Le première site de basket français a qualifié les gens qui ont souligné le dérapage de  » bienpensants ».
      Alors pour le coup, fier d’être bienpensant.

      PS: le coup du « double pas » = excellent


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s