Les formiDiables Rouges

belgique-van-buyten-witsel-hazard-10563347dlwfp_2038Aller à la Coupe du Monde, une fois

17 Juin 2002, Kobe au Japon. Les Belges sont opposés à la Seleçao en huitième de finale de la Coupe du Monde asiatique. A la 35ème minute d’un match équilibré (0-0), Marc Wilmots se voit honteusement refuser un but. Une heure plus tard, Rivaldo puis Ronaldo ont fait le job et le Brésil décrochera sa cinquième étoile deux semaines plus tard.
Depuis ce jour, les Diables Rouges n’ont plus jamais disputés un Mondial, ni même un Euro.
Une véritable épreuve pour tous les supporters qui ont grandi avec les exploits des fabuleuses  générations 80’s-90’s (Gerets, Ceulemans, Scifo), sans oublier le cultissime Paul Van Himst et les épopées d’Anderlecht entre 1960 et 1990.

Pourtant au milieu des années 2000, beaucoup voyait la nouvelle génération faire son trou; en vain. La faute à une guerre d’égo, des problèmes internes et des matchs importants mal négociés comme pendant la phase qualificative de l’Euro 2012.
Mais depuis ce nouvel échec, un homme est au pouvoir et a tout changé: comme un symbole, c’est Marc Wilmots qui a pris les choses en main. Après avoir assuré l’intérim suite au départ précipité de Georges Leekens, il est officiellement nommé.
Dès lors, la participation à la coupe du monde 2014 n’est plus un objectif mais une priorité. Et pour y parvenir, l’ancien attaquant du Standard et de Schalke a du matos sous la main. C’est le moins que l’on puisse dire…
Thibaut Courtois dans les cages tout d’abord: un des meilleurs gardiens du moment qui, avec l’Atlético Madrid comme en sélection, confirme à chaque match tout le bien que l’Europe pense de lui. En cas de pépin, Simon Mignolet se présente en doublure. Brillant avec Sunderland, il vient d’être transféré à Liverpool afin d’assurer la succession de Pepe Reina.

En très bonne Kompany

Histoire de ne rien gâcher du potentiel de ses portiers, la Belgique a la chance de possèder un défenseur central de classe mondiale en la personne de Vincent Kompany. En sélection depuis qu’il est majeur, l’armoire à glasse de Manchester City a pris une réelle dimension en Angleterre: dans une Premier League engagée, VK a su faire parler sa solidité comme sa technique. Rarement pris en défaut, il apporte des deux côtés du terrain et rassure à lui seul une défense. Patron du vestiaire, il communique parfaitement pour représenter l’ensemble d’un pays et son « beef » avec Bart De Wever (un genre de Le Pen flamand, un connard quoi) a fait les gros titres. Et le problème pour les rivaux, c’est que le bougre est plutôt bien entouré.
Thomas Vermaelen (absent contre la France) l’accompagne dans l’axe, quand il n’est pas blessé: afin de laisser une chance à l’adversaire, c’est Daniel Van Buyten qui le remplace en cas de soucis.
Jan Verthongen prend la place de latéral gauche et vu le volume de jeu que prend ce dernier à Tottenham, on peut logiquement penser qu’il sera bientôt un solide lieutenant.
Sur le côté droit, on retrouve le prometteur Toby Alderweireld qui ne devrait plus rester très longtemps à l’Ajax d’Amsterdam.
624_341_e49cb66a57c6f14384a49e57e25ca03b-1350830253Shifumi

Mais l’autre très grande force de cette équipe d’avenir c’est son fabuleux milieu de terrain, symbolisé par deux pépites offensives: Eden Hazard et Kevin De Bruyne.
Le premier est connu de tous en France et après des débuts difficiles (dû notamment à sa relation avec Leekens), il semble avoir enfin trouvé sa place en sélection. Surdoué, il n’est pas intouchable pour autant (Didier Deschamps, si tu nous lis), ce qui l’oblige à ne pas venir en sélection les mains dans les poches (Karim Benzema, si tu… enfin si ça te fait pas chier de lire). De Bruyne est moins côté dans l’Hexagone, et pourtant son potentiel est tout aussi impressionnant. Le gamin sait tout faire et se montre de plus en plus décisif. En club, il sort d’une très bonne saison avec le Werder et son arrivée à Chelsea pourrait enfin lui permettre de trouver une vraie stabilité.
Autour des deux diamants, on retrouve une armada de jeunes aux qualités différentes: en effet, il y a de la technique (Nacer Chadli, Axel Witsel, Moussa Dembélé), du physique avec des cheveux (Marouane Fellaini) et un grand passeur qui se défonce (Steve Defour). Timmy Simons apporte son expérience dans un système de jeu où l’alternance et la concurrence sont réelles.
Seul l’attaque laisse encore un peu à désirer, à l’image d’un Kevin Mirallas qui tarde vraiment à se trouver. Mais force est de constater que la saison de Christian Benteke avec Aston Villa (19 buts) est synonyme d’espoir et sa place de titulaire est tout sauf usurpée: en éliminatoire, il a débloqué la situation en Serbie et contre l’Écosse.
Quant à Romelu Lukaku, dans le dur à Chelsea, il s’est refait une santé à West Bromwich Albion qui lui autorise une présence dans le groupe.

Avec Dries Mertens en joker de luxe, Guillaume Gillet et Sébastien Pocognoli en latéraux remplaçants, sans oublier les options multiples au milieu, les Diables Rouges présentent une équipe complète et ambitieuse. Le jeu n’est pas aussi flashy qu’on pourrait le croire mais la possession de balle est là, et l’expérience emmagasinée depuis des années commence à porter ses fruits. La touche spectacle pourrait venir de Zakaria Bakkali, 17ans, qui vient de marquer en tour préliminaire de LDC et de claquer un triplé ce weekend avec le PSV: l’ailier est annoncé comme un crack et ses exploits font déjà beaucoup parler.
Reste le plus dur à faire: ne pas craquer dans la dernière ligne droite. Deux déplacements en Ecosse et en Croatie qu’il faudra bien négocier, avant de finir à domicile contre les Gallois. Avec trois points d’avance sur les Croates, l’affaire est franchement bien engagée. Une qualification pour le Brésil serait une immense joie pour le pays et une très bonne nouvelle pour le football. Une bonne préparation pour l’Euro 2016 où la Belgique se positionnerait alors en sérieuse outsider.

JB & Julien Collignon.

Publicités

One Comment on “Les formiDiables Rouges”

  1. Where to buy authentic nfl super bowl jerseys


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s