Top 5 Championnats du Monde Athlétisme, Numéro 3: GÖTEBORG 1995

essentials-triplejump-edwar

Le 7 août 1995, au stade Ullevi de Göteborg on se croirait sur la Lune et Jonathan Edwards est Neil Armstrong. Deux triple sauts pour l’histoire, 18m16 puis 18m29 !!! Il n’y a plus d’atmosphère en Suède, juste « Le Goéland » qui émerveille un public aussi stupéfait que ravi: un petit bond pour l’humanité, un grand bond pour l’athlétisme.
Histoire de ne pas faire de jaloux et de respecter la parité, Inessa Kravets défie à son tour les lois de la gravité avec un saut à 15m50 trois jours plus tard: elle améliore le record précédent de 41 centimètres, au calme.
Deux exploits qui marquent l’histoire des championnats à tout jamais.

De son côté et à un an des J.O d’Atlanta, Michael Johnson débarque en Scandinavie en mode « répétition des gammes »: un doublé 400m-200m comme objectif, un coup au moral de ses rivaux comme résultat. 43″39 le mercredi, 19″79 deux jours plus tard. Deux chronos affolants, deux nouveaux records des championnats. Une gifle monumentale pour un exploit unique: la Loco de Waco a répondu présent, et de manière retentissante. Pour ne rien gâcher, il ajoute une troisième breloque à son compteur le dernier jour avec le relais 4x400m… Ahurissant !
Il ne le sait pas encore mais il partagera la gloire olympique avec une femme, une gazelle d’une élégance rare: Marie-José Pérec. « La Divine » remporte le tour de piste malgré une blessure apparue quelques semaines plus tôt: la Française devient la première à glaner deux médailles d’or mondiales sur la distance.

Le sprint masculin US prend lui une véritable claque en Suède. En effet, pour la première fois de l’histoire, les ricains ne ramènent pas de breloques au pays sur 100m et ne sont pas sacrés sur le relais 4x100m. La faute aux voisins canadiens et à l’émergence de Donovan Bailey, bien soutenu par son compatriote Bruny Surin.
Sur 1 500m, Noureddine Morceli conserve son titre pour la troisième fois de suite en devançant un certain Hicham El-Guerrouj.
Autre triplé masculin, celui de Dan O’Brien au décathlon et de Moses Kiptanui, qui reste le maitre sur 3 000 steeple en battant un autre Kenyan en la personne de Christopher Kosgei. Le Kenya décroche une autre médaille d’or sur 5 000m grâce à un sprint fabuleux d’Ismael Kirui qui fait exploser la confrérie marocaine (Ismail Sghyr et Brahim Lahlafi, emmené par Khalid Boulami) et son compatriote Shem Kokoria.
Sur le 400m haies, Derrick Adkins s’impose devant son rival Samuel Matete et Stéphane Diagana dans une fin de course à couper le souffle. Gail Devers conserve elle son titre sur 100m haies alors qu’Andrey Abduvaliyev et Haile Gebrselassie font de même au marteau et sur 10 000m.
Hassiba Boulmerka nous en offre une dernière joie sur 1 500m où elle résiste à Kelly Holmes.
Le duel que se livre Sonia O’Sullivan et Fernanda Ribeiro atteint des sommets sur 5 000m: record des championnats pour l’Irlandaise, médaille d’argent pour la Portugaise qui se console avec l’or sur 10 000m en déposant Derartu Tulu à 80m de l’arrivée.

Göteborg 1995 marque aussi le retour d’une immense championne, Stefka Kostadinova. A la hauteur, elle récupère son bien laissé huit ans plus tôt à Rome, lieu de son record du monde (2m09).
Jan Zelezny est couronné au javelot dans un concours qui comme souvent à des airs de championnat d’Europe avec Steve Backley et Boris Henry qui complètent le podium. Natalya Shikolenko l’imite chez les femmes.
Premier grand titre en carrière pour Fiona May à la longueur et Ghada Shouaa à l’heptathlon.
Le marathon revient aux deux champions d’Europe en titre, Martin Fiz et Manuela Machado.
Enfin, Allen Johnson, Wilson Kipketer, Ivan Pedroso, Astrid Kumbernuss et John Godina débloquent leur compteur de médailles d’or mondiale… qui en appelleront beaucoup d’autres.

L’image: l’émotion d’Ana Fidelia Quirot
En 1993, une explosion a lieu dans la cuisine de l’athlète cubaine: gravement brûlée, au visage notamment, elle perd l’enfant qu’elle attendait. Deux ans plus tard, elle remporte le 800m féminin au terme d’un immense effort dans les cents derniers mètres.

La légende: Sergueï Bubka
« Le Tsar » remporte sa cinquième médaille d’or de suite, devant Maksim Tarasov et Jean Galfione, grâce à un saut à 5m92 !!! Deux ans plus tard à Athènes, il sera sacré champion du monde pour la dernière fois, en passant une nouvelle fois la barre des 6m: un monument.

La course: le 400m haies F
Kim Batten vs Tonja Bufford, deux athlètes côte-à côte tout au long de la course, enlacées dans les bras après l’arrivée. Standing ovation pour deux femmes qui écrasent le record du monde de Sally Gunnell. Un centième de différence en faveur de Batten qui lui vaut l’or. A la troisième place, la Jamaïcaine Deon Hemmings fait sensation: elle prendra sa revanche sur les deux américaines en gagnant le titre à Atlanta.

Le concours: la hauteur H
Avec 2m37, l’explosif bahaméen Troy Kemp met fin au règne de Javier Sotomayor… au nombre d’essais. Un concours d’une densité incroyable qui voit trois autres athlètes (Artur Partyka, Steve Smith et Setinar Hoen) voler au-dessus des 2m35.

La perf: Lars Riedel
Le discobole allemand établit un nouveau record des championnats avec un jet à 68m76 pour une troisième médaille d’or de suite. Il en gagnera deux autres à Athènes en 1997 et à Edmonton en 2001, et hop.

La bavure: les déclarations de Merlene Ottey
Battue sur 200m par Gwen Torrence (déjà victorieuse sur 100m), la reine Merlene est finalement déclarée championne sur disqualification de l’Américaine: en effet cette dernière a mordu la ligne dans le virage et s’écroule de tristesse en apprenant la nouvelle… ce qui n’émeut pas le moins du monde la Jamaïcaine qui déclare en sous-entendu que ce n’était pas involontaire de la part de GT, qu’elle qualifie de « tricheuse »: la grand classe. Torrence profitera de la dernière ligne droite du relais 4x100m F pour fermer la bouche à Ottey: ça pique.

JB.
Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s