Merci

628x471

Game 7 des finales NBA 2013 cette nuit, 90-88 pour Miami à 50 secondes de la fin. Tim Duncan a la balle pour égaliser, en vain: il rate son petit tir, sa claquette et rebond pour LeBron James. Les Floridiens seront champions quelques secondes plus tard, Timmy le sent déjà: il revient en défense en se mordillant le maillot puis en frappant le parquet par dépit. Une image bien triste pour le basketball et les amoureux du jeu.

Si parfois la défaite de certains fait plaisir ( » allo LeBron, non mais allo quoi? « ), celle-ci est vraiment pénible à supporter. Non, Tim Duncan ne méritait pas ça. Pour tout ce qu’il a apporté à son sport comme à sa franchise, il est difficile de ne pas regretter la défaite des Spurs. Car TD est un immense champion, comme on en fait plus. Tout en discrétion, effacé quand la jeune génération ne montre qu’arrogance et puissance physique. Tout au long de la série, Timmy a prouvé combien il était unique. Sa première mi-temps du Game 6 est à ranger au musée de la balle orange. Il ne force que très peu et surtout se contente de ce qu’il a. Meilleur à 37ans que Chris Bosh à tout âge, son jeu n’est qu’amour, une beauté visuelle qui n’a pas pris une ride depuis 1998. Quand Blake Griffin se repose sur les dunks, The Big Fundamental s’appuie sur son shoot avec la planche. Un joueur à l’ancienne qui joue avant tout avec sa tête… comme quoi ce n’est pas inutile de rester longtemps en NCAA.
Certes Dream Tim a eu la chance de toujours évoluer dans une équipe compétitive, mais il a su gérer chaque période avec intelligence. Dès son arrivée, il accepte les responsabilités et prend la relève de David Robinson sans le frustrer. Quand Manu Ginobili débarque avec son clutch, il admet le fait de partager le cuir en fin de match. Puis quand Tony Parker devient au fil des années incontournable dans la réussite de son club, il lui laisse naturellement les clés du jeu. Une carrière parfaitement maitrisée et calculée. En 2010-11, il semble être sur la fin avant de revenir au sommet dans une magnifique renaissance. Les Spurs sont dans une période de transition et il n’abandonne pas. Une fidélité qui a failli s’avérer payante, jusqu’à cette nuit. Encore que… Oui ce Game 7 le « hantera probablement à jamais » mais il n’en reste pas moins que le plaisir qu’il a procuré aux fans de basket tout au long de la finale ne s’effacera pas. Et le bonheur du jeu vaut parfois plus que les titres, surtout quand on en a déjà beaucoup.

Sans contestation meilleur ailier-fort de l’histoire, une cinquième bague accompagnée d’un quatrième titre de MVP des finales n’aurait évidemment pas été de trop pour lui. Mais l’essentiel est ailleurs: il donne une dimension humaine à son sport, provoque de grandes émotions même si aujourd’hui elles se mélangent avec une certaine tristesse.
La seule bonne nouvelle du jour vient de la bouche de l’intéressé qui à propos d’une éventuelle retraite vient de déclarer « Pas pour l’instant. J’ai un contrat qui dit que je serai de retour la saison prochaine. ». Ouf, le basket vrai n’est pas mort.

JB.

Publicités

4 commentaires on “Merci”

  1. Excellent comme d’habitude. J’ai pas vu les matchs encore, mais rien que de voir les stats de Duncan à cet âge, c’est ahurissant. Il n’y a guère que Karl Malone, son prédecesseur en tant que best PF all-time qui pouvait jouer à un si haut niveau. Je ne cite pas Jabbar ou Jordan, contexte différent, mais quel gaillard ce TD…

    • coup2sport dit :

      D’accord.
      Les gens ont tendance à oublier que la saison de Karl Malone aux Lakers fut vraiment très bonne dans son ensemble; pas mal en playoffs et décisif contre Houston et SA en défense.

  2. madmax dit :

    THE MAILMAN !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s